/carnet

Des exigences d'usage

Ma pratique des logiciels, outils ou applications Web a profondément changé depuis un peu plus d’un an, je suis devenu particulièrement exigent dans les conditions d’usage. Conditions d’usage et non d’utilisation, ces dernières sont particulièrement importantes mais d’autres en parlent bien mieux que moi.
Qu’est-ce qu’une application Web, un outil basé sur les standards du Web et/ou d’Internet ? Cela veut dire que l’application “passe” par une interface basée sur le Web et/ou Internet, et est donc disponible à distance ou en local depuis n’importe quel navigateur. Autrement dit seul un navigateur est utile pour accéder à ce type d’application, et donc potentiellement depuis n’importe quel dispositif connecté. Le défaut principal étant qu’il faut justement une connexion pour accéder à cette application, mais des alternatives existent parfois.
Désormais lorsque je découvre un nouvel outil Web, il doit répondre à ces différentes contraintes :

  • possibilité d’installation de l’outil en question sur un serveur : en local (Wampserver ou Xampp) ou à distance. Cette maîtrise est déterminante pour moi, cela ne m’intéresse plus de tester la énième application en ligne sur inscription, et centralisé. Ces services en ligne proposées souvent gratuitement posent un certain nombre de questions : celle de la centralisation de l’application et des données, celle de la confidentialité des données, celle de la personnalisation (par exemple modification de la feuille CSS ou du template), et celle de la pérennité de l’outil et des données qui y sont placées ;
  • le système, outil, ou logiciel, doit utiliser des langages standardisés et que je connais un minimum. C’est une contrainte non pas de principe mais totalement personnelle. De plus mon hébergeur a quelques restrictions… C’est donc une donnée qui est susceptible de bouger ;
  • l’application doit proposer des propriétés d’exports sous des formats standardisés et ouverts : si je décide d’abandonner un système il faut que je puisse extraire mes données pour (peut-être) pouvoir les réintégrer dans un autre système, ou pour les manipuler et en faire autre chose. Cela est aussi important dans le cas des sauvegardes ;
  • l’accès en ligne est pratique, et presque toujours possible. Mais parfois on se trouve dans des situations/lieux sans connexion. Il faut donc qu’à l’outil Web soit associé un client, c’est à dire un logiciel installé sur une machine, qui propose le même type de fonctionnalités, mais en permettant un stockage d’une partie des données hors ligne. Ce type de logiciel va donc communiquer et se synchroniser avec le serveur où est installé l’application Web. Dans mon cas j’ai besoin de clients pour plusieurs types de plateformes : Windows, Linux et Android ;
  • si une utilisation hors ligne était possible (via le messie HTML5), alors je pense que je pourrais me passer de client. Mais je n’ai encore jamais vu d’outils proposant ce type de fonctionnalité.

Trois exemples pour illustrer ces propos :

  • ma liste de tâches : j’utilise myTinyTodo depuis un bon mois, très sobre et très bien fait. Toutefois je n’ai aucun client pour cette application purement Web, cette solution n’est donc pas complète ;
  • mes flux : j’ai abandonné Google Reader pour rsslounge comme lecteur de flux RSS, toutefois seule une application très sommaire a été développée pour Android, je rêve d’un client Linux qui se synchroniserait avec mon application Web rsslounge (quelque chose se passe par ici) ;
  • mes calendriers : depuis deux mois je suis sorti de Google Calendar (j’ai déjà parlé un peu de la sortie de Google), et j’utilise ownCloud. J’ai installé ownCloud sur un serveur, ce qui me permet (entre autres) d’accéder à des calendriers en ligne (via une interface un peu gourmande en Java mais qui fonctionne et qui est très sobre). Des clients Thunderbird (via Lightning) installés sur différentes machines se connectent et se synchronisent avec ownCloud. Pour un usage mobile via Android j’utilise AnDal. Je fais des exports réguliers et tout se passe bien ;
  • ce blog : j’utilise Wordpress, installé sur www.quaternum.net, c’est surtout l’accès Web que j’utilise pour le consulter et pour y écrire. Mais j’utilise aussi Blogilo sur Ubuntu (Linux) lorsque je suis hors connexion, très pratique même si l’interface est un peu brute. Wordpress propose une (magnifique) application Android bien faite (mais qui génère parfois des balises de façon superflue), qui permet de gérer son blog (écriture, commentaires…) aussi hors connexion.

Il y a évidemment des cas où je m’assouplis, ces exigences que je me fixe ne peuvent pas tous le temps être tenues : les réseaux sociaux en sont un très bon exemple, dans mon cas il s’agit de Twitter et de Diigo, des alternatives arriveront peut-être plus tard (il manque encore une fonction de gestion de groupes avec Shaarli mais l’outil évolue vite).