#publication

Markdown, énonciation, manifestation

Nous pensons que la popularité du Markdown est paradoxalement due à ces limites : incomplet en tant que langage informatique, il l’est aussi en tant que sociolecte numérique, mais cela favorise son appropriation en ouvrant les possibilités de sa modification ; le caractère flexible du langage facilite son adoption par une frange plus large de la communauté utilisatrice, quitte à ce que cela pose ensuite des problèmes d’interopérabilité.
Patrick Mpondo-Dicka, Le Markdown, une praxis énonciative du numérique

Patrick Mpondo-Dicka fait une présentation historique et méticuleuse de Markdown en tant que simplification de l’écriture numérique, comme exemple du texte qui fait le lien entre machine et humain.