/flux #publication

Écrire

Savoir écrire est une compétence technique indispensable pour tout chercheur ou auteur en sciences humaines et sociales. L’écriture scientifique a des caractéristiques particulières par rapport à l’écriture généraliste.
Nous pouvons résumer ces caractéristiques en deux principes généraux. Pour être scientifique :

  1. L’écriture doit être structurée sémantiquement.
  2. L’écriture doit respecter des standards ouverts.

Marcello Vitali-Rosati, Les chercheurs en SHS savent-ils écrire ?

Les constats de Marcello Vitali-Rosati sur le manque de connaissance et de maîtrise des outils d’écriture (numérique) des chercheurs (et des étudiants) et le difficile basculement d’une culture de l’écrit physique à une culture de l’écrit numérique sont justes, pour ce que je peux en voir. La dominance d’un outil comme Word est un problème, d’abord parce qu’il s’agit d’une solution propriétaire, mais aussi et surtout parce qu’il existe d’autres outils ou systèmes qui correspondent mieux à certains besoins (autres traitements de texte, éditeurs en ligne, langages de balisage léger, LaTeX, CMS, etc.).

Éric Guichard anime des ateliers de “programmation éditoriale” dans le Master Publication numérique où j’enseigne, c’est exactement le type de cours que tout étudiant en licence devrait suivre (et il ne s’agit pas d’un luxe de geeks).