/flux #métier

Croyances numériques

[…] ce ne sont pas les algorithmes qui vont transformer la société et la science, mais ses gestionnaires et toutes les personnes qui aiment les solutions simples.
[…]
La science n’est pas menacée par le pouvoir des algorithmes, elle est malade du pouvoir de ses gestionnaires pétris de croyances en le déterminisme de l’innovation.
Éric Guichard, La science contaminée par les croyances numériques

Éric Guichard, philosophe et maître de conférences à l’enssib, critique la façon dont le numérique devient un instrument du “déterminisme de l’innovation”, mais également comment certaines instances (ici l’Agence nationale de la recherche) le défendent à la façon d’une religion.

L’écriture, vue comme technologie de l’intellect, est désormais inaccessible dans sa version numérique à la majorité de nos collègues. Ce qui réduit drastiquement la possibilité d’une pensée critique, hier caractéristique des sciences sociales.