/flux #web

Internet, les opérateurs, la neutralité et de la prospective

Pour moi, la neutralité du Net, c’est justement le principe d’innovation sans autorisation. C’est la différence avec le Minitel, qui était pourtant déjà une percée en termes d’ouverture. Quand vous vouliez développez un service sur le Minitel, vous aviez besoin de l’autorisation de France Télécom, qui référençait votre service et prenait ensuite un pourcentage. Avec Internet, n’importe qui peut héberger son service, et boum : il est visible de tout le monde. Chacun peut se brancher à tout le monde, sans avoir besoin d’autorisation. C’est ce principe d’innovation sans autorisation que vise à protéger la neutralité du Net, de manière à ce que le seul arbitre des innovations ou de la pertinence des contenus soit l’utilisateur. Et non pas un intermédiaire qui a présélectionné ou donné un avantage.
Sébastien Soriano, Tout le foisonnement que permet Internet pourrait avoir disparu dans 15 ans

Sur Ubsek & Rica Guillaume Ledit interroge Sébastien Soriano, directeur de l’Arcep, sur sa vision d’Internet et du Web dans quelques années. Plusieurs points de vue sont intéressants, dont cette définition de la neutralité du Net, orientée économie.