/flux #publication

De la page au flux

Nous voudrions ici rendre compte du fait que la réalisation d’un livre numérique implique une certaine conception du livre différente de celle historiquement focalisée sur la page destinée à la seule impression sur papier. […] Ainsi, nous avons pu constater qu’il y a peu de textes ou études permettant de comprendre le changement fondamental qui s’opère lors de la conception d’un livre numérique par rapport à la conception d’un livre destiné à être imprimé.
Bianca Tangaro, De la page au flux : la conception du livre numérique

Bianca Tangaro, étudiante en Master Publication numérique (entre autre), a écrit cet article. Contribution importante aux recherches sur la conception de livres numériques, et plus globalement des publications numériques, il faut le lire d’urgence !

La conception de livres numériques exige donc une conversion du regard par rapport à l’objet livre. Pendant des siècles la pensée a raisonné sur les textes et les a conçues de manière “page-centrée” : autrement dit l’espace de la page était au centre de la conception de l’imprimeur et de l’éditeur. Le concepteur s’adaptait à son espace-page. En développant un livre numérique au contraire, il n’y a plus de centre à partir duquel l’on peut penser et concevoir les textes : les textes ne sont plus “page-centrés” mais “fluides” et recomposables.