/flux #accessibilité

Langage non genré accessible

Afin que tout le monde comprenne le texte, il vaudrait donc mieux tout écrire, comme « lectrices et lecteurs ». Si ce n’est pas faisable, il est possible d’utiliser le point médian, sans en abuser.
Sylvie Duchateau, Langage non genré et accessibilité font-ils bon ménage ?

Très bonne synthèse des possibilités offertes pour utiliser, à l’écrit, un langage non genré, et quelles solutions sont les plus accessibles.