/flux #

La lecture crée son propre silence

La lecture crée son propre silence.
[…]
La naissance du silence s’accompagne d’un autre phénomène prodigieux : non seulement l’environnement semble s’estomper, mais aussi l’objet sur lequel notre attention s’était tout d’abord concentrée. Les caractères d’imprimerie se fondent dans nos pensées comme un comprimé effervescent dans un verre d’eau.
Gerard Unger, Pendant la lecture, pages 49 et 50