#

Icônes + accessibilité : le SVG est encore complexe à utiliser

Même si les problématiques d’accessibilité du SVG qui peuvent exister devraient être traitées dans les temps à venir, il n’en reste pas moins que les polices d’icônes resteront la solution la plus pertinente à mes yeux pour l’intégration de petits éléments iconographiques.
Que ce soit en terme de maintenance, de lisibilité du code ou encore récupération d’un projet par des développeurs tiers, les polices d’icônes gagnent de loin la bataille.
Damien Senger, Police d’icônes vs. SVG : l’exigence d’accessibilité au cœur du combat.

Pour faire court :

  • l’utilisation du SVG se répand, et notamment pour l’affichage d’icônes, jusqu’ici la technique consistait à utiliser des polices d’icônes ;
  • pour qu’il soit accessible le SVG nécessite plusieurs contraintes ;
  • pour le moment si l’on souhaite rendre des icônes accessibles, le plus simple est encore d’utiliser des polices d’icônes avec quelques bonnes pratiques faciles à implémenter.

On a tendance à l’oublier mais le code que nous produisons peut être amené à être vu, maintenu ou réutilisé par d’autres développeurs.